Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après avoir discuté la veille avec l'hôtesse d'accueil de l'hôtel, nous avons compris qu'à une semaine d'écart, nous avions mal choisi notre destination.

 

En effet, l'ouverture officielle des activités du Mont tremblant se faisait la semaine d'après. Pour l'heure, il n'y avait pas assez de neige pour faire de la luge ou du chien de traîneau, il y en avait assez pour skier mais nous n'étions pas encore experts en la matière. Ylann et moi n'avons jamais skié, David, lui, a quelques notions. Pour en rajouter à notre perte de moral, le temps était gris, il y avait de la brume et une petite pluie désagréable.

 

Nous sommes sortis à reculons. Toujours personnes dans les rues, les touristes n'étaient pas encore arrivés. Nous avons garé notre voiture sur le parking du village, qui était très joli pour le coup. Il est composé principalement d'une rue qui monte jusqu'à la montagne. Les magasins et restaurants sont construits  dans des petits chalets de couleur.

 

IMG 1186 blog

 

IMG_1197_blog.JPG

 

Sur la place, il y a un petit feu de bois entouré de petits bancs pour se réchauffer. Dans les boutiques, il y a beaucoup d'équipement de sport d'hiver, des décorations de Noël, des bijoux et coiffes indiennes.Ylann faisait la tête ce jour là, il nous en voulait de nous être perdu dans une région si reculée sachant qu'il n'y avait ni neige ni activité possible.Nous nous sommes quand meme preté a une petite photo de bienvenue assez drole.

 

IMG 1193 blog

 

A vrai dire, la neige était là mais elle avait en parti fondu et je voulais tout de même venir parcequ'en 2006, ce village m'avait déjà beaucoup plu.

 

IMG_1201.JPG

 

Nous avons fait les quelques boutiques, nous sommes renseignés sur les tarifs du skis et sommes rentrée au parking par les télécabines, toujours aussi déprimés.

 

IMG_1204_blog.JPG

 

Nous avons décidé de manger sur la route de St Sauveur dans un pizza hut et avons embrayé vers la ville de Québec, pressés de quitter la grisaille.

 

Le problème, c'est qu'encore une fois, nous avons été surpris par la nuit et la pluie et avons roulé pendant environ quatre heures par des conditions météorologiques stressantes. La route a été une vraie torture. Nous n'avions ni le moral, ni le beau temps, ni la lumière du jour.

 

En soirée, nous avons atteint notre destination et avons choisis un motel excentré pas trop cher. Le gérant pour le coup, a été très sympathique et nous a redonné le moral instantanément. Il avait beaucoup d'humeur, c'était un péruvien et nous avons discuté avec lui un long moment. Il nous a fait profiter d'une réduction de sa propre carte d'assurance pour la chambre, nous a donné des astuces pour ne pas payer trop cher dans les motels lorsque l'on est trois, on a discuté de la ville de Québec, des voyages qu'il avait fait. Notamment lorsqu'il est partis voir les baleines du côté de Tadoussac et qu'il n'en a vu aucune autre que celle que le commercial lui avait vendu. Il nous a expliqué aussi que certains touristes partaient des fois avec les lits pour enfants, les fers à repasser... Pour le rassurer je lui ai dit que nous, nous embarquerions la télé.

 

L'arrivée à Québec marquait un tournant, nous reprenions le moral.

Tag(s) : #Voyages

Partager cet article

Repost 0