Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un article tiré du 20mn. On y découvre notamment que les français sont mieux chez eux et s'ils devaient choisir un autre pays, le Canada est très fortement plébiscité.

 

JEROME MARS/JDD/SIPA

Sur l'esplanade du quartier d'affaires de la Défense, près de Paris, en septembre 2011. Ils ont la dent dure sur leur pays, mais ils ne sont pas prêts à le quitter pour autant. Selon une étude de Promise Consulting* qui vient de paraître, 67% des Français pensent que l’Hexagone est le pays idéal pour vivre, étudier et travailler. Un résultat surprenant selon Philippe Jourdan, associé fondateur de Panel On the Web (groupe auquel appartient Promise Consulting). «Si les Français plébiscitent leur pays, c’est qu’ils estiment qu’il ne s’en tire pas trop mal face à la crise, par rapport à ses voisins. En prenant un peu de recul, ils comprennent que leur terre natale possède un patrimoine culturel et un modèle social envié par nombre d’étrangers.» Et lorsqu’ils se projettent ailleurs de l’Hexagone, les Français sont attirés par des pays hétérogènes en terme de culture et de régime politique.

 

Le Canada, le bon compromi

Sur la seconde marche du podium des pays où les Français aimeraient vivre figure ainsi le Canada, qui bénéficie d’une excellente cote grâce à sa double culture francophone et anglophone. «Il représente une bonne synthèse entre le désir d’aventure des Français et leur besoin de sécurité. Car il les attire pour ses grands espaces, sa proximité avec les Etats-Unis et sa réputation de terre favorisant l’esprit d’initiative. Parallèlement, nos compatriotes sont conscients que de nombreux accords, comme la reconnaissance mutuelle des qualifications ou les frais de scolarité réduits pour les étudiants français, facilitent les échanges entre les deux pays», explique Philippe Jourdan.

 

L’Australie et la Suisse, le choc des contraires

Troisième du classement, l’Australie semble fasciner les Français alors que peu d’entre eux y ont mis les pieds. «Ils pensent souvent que la qualité de vie y est meilleure qu’en France, en raison du faible taux de chômage, de la croissance économique, des plages magnifiques …», constate Philippe Jourdan. Preuve de la schizophrénie des Français, ils placent en quatrième position la Suisse: «Cet engouement dépasse le pur opportunisme fiscal. C’est un pays jugé tranquille, qui semble échapper à toutes les crises», affirme Philippe Jourdan.

 

Le trio scandinave rassurant

Selon cette logique, pas étonnant que la Suède, le Danemark et la Norvège arrivent ensuite dans le classement. Les médias qui prônent régulièrement le modèle social scandinave seraient-ils responsables de ce succès? «Certainement, car ces pays sont associés à une forte protection sociale et un esprit très égalitariste. Et s’ils ne font jamais parler d’eux négativement, les Français doivent estimer que c’est parce qu’il fait bon y vivre», ajoute Philippe Jourdan.

 

Les déceptions du classement

A contrario, l’effet médiatique est désastreux pour l’Italie (12e du classement), l’Espagne (16e) et la Grèce (27e). Autre surprise: les Etats-Unis n’apparaissent qu’en 8e position dans le classement. «C’est un pays segmentant, car certains le vivent comme une terre d’accueil et d’autres redoutent l’âpreté de la concurrence qui y règne», commente Philippe Jourdan. Preuve à nouveau que les Français balancent entre leur envie de prendre des risques et leur besoin de protection…

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0